LA TOUJOURS EN RETARD

Un projet pédagogique exemplaire



Le film qui vous est présenté est l'aboutissement d'un long travail visant à nous replonger dans l'atmosphère d'une classe d'avant-guerre. Un projet pédagogique ambitieux réalisé au long de l'année scolaire 2001-2002.

Outre l'écriture du scénario, les enfants se sont documentés auprès des anciens sur l'école de l'époque afin que la reconstitution soit la plus fidèle possible. David Carrette, animateur au Musée de l'Ecole les a beaucoup aidés dans cette tâche. Le Musée de l'Ecole a mis à leur disposition sa collection de vêtements anciens, sa salle de classe et toute son expérience.

Des scènes furent tournées en extérieur, mettant à contribution de nombreux parents d'élèves. Mais rien n'aurait été possible sans la formidable équipe de cinéastes du 8/16 Chalonnais: 8 jours de tournage, des kilomètres de pellicules, des dizaines d'heures de montage pour arriver au film que vous venez d'acquérir.

Nous espérons que vous passerez un bon moment en compagnie des élèves de l'Ecole Ruisseau Mauguet de Saint-Rémy. Nul doute que leur travail, très intéressant sur le plan pédagogique, inspirera de nombreux projets de classe; d'autant plus que la cassette du film sera diffusée par le Centre de Documentation pédagogique de Macon.

Une histoire d'enfance

Adèle a gardé précieusement son cahier d'écolière. Elle le feuillette souvent; il lui rappelle tant de souvenirs!.. Son instituteur bien sûr, Mr. Jourdan, qu'elle trouvait sévère à l'époque... Il ne manquait jamais de critiquer Mr. le Curé qui le lui rendait bien d'ailleurs.

Sa meilleure amie, c'était Lucie Francinet, dont les autres se moquaient sans cesse parce qu'elle arrivait souvent en retard à l'école. Il est vrai qu'elle habitait un hameau très éloigné, et que la vie était dure à la ferme.

Parmi les élèves il y avait Latour, toujours en compétition pour la première place, avec la fille de la Comtesse... Et ce pauvre Beurdolet, un gentil garçon un peu naïf qui les a fait rire plus d'une fois !...

Lieux de tournages



Les scènes de classe furent tournées au Musée de l'Ecole en Chalonnais, à Saint-Rémy (71100).
Les récréations se déroulent au coeur du Morvan, à Reclesnes, dans une petite école de campagne où les WC sont encore en l'état et le sol de la cour préservé.

La commune de Chissey en Morvan a mis son église à la disposition des acteurs pour les scènes de catéchisme. Les séquences « champêtres» mettant en scène Lucie ont également été tournées dans cette commune.

D'autres scènes en extérieur furent tournées dans le quartier de Taisey à Saint-Rémy, et en particulier au château qui devint, le temps du film, la demeure de la Comtesse de Saint-Yves...grâce à la gentillesse de ses propriétaires, M. et Mme Mourey.

Quelques clichés du tournage

LES ECOLES DU MONDE : Au Brésil

Reportage de DAVID CARRETTE

En ces temps nostalgiques où d'aucuns chantent les louanges de l'école de jadis, le Musée de l'Ecole, déjà lieu de mémoire, s'inscrit dans le présent. Avec le cycle " les écoles dans le monde ", chaque année, le Musée s'efforce à travers des expositions et des conférences, de faire découvrir au public français des systèmes scolaires différents. "l'école en Chine " puis l'école en Haïti " ont constitué les deux premiers tomes de ce roman pédagogique. Alors que s'achève en France " l'année du Brésil, le Musée de l'Ecole vous propose une petite excursion photographique dans les écoles du 5ème pays du monde.

Fracture scolaire en jaune et vert.

14 panneaux, 80 photos prisent en 2004 et 2005, un texte allant à l'essentiel, tout est fait pour éclaircir les images un peu floues qui viennent à l'esprit lorsqu'on évoque le Brésil. Là ce sont des écoles entourées de barbelés, des épaves d'enfances abandonnées dans la rue. Plus loin une distribution de repas gratuite dans une école maternelle. Certaines prises de vues scotchent les iris. Les gamines ensorcelées lors de la fête de São João par exemple ou, dans la banlieue de Rio, un directeur d'école ...et son garde du corps. Photos capturées. Photos arrachées parfois comme celles de la police militaire en pleine intervention à Ilha Grande. Le spectre des escadrons de la mort flotte alentours... On voit aussi des écoles publiques aux allures de pénitencier tandis que celles où la minorité riche envoie sa progéniture sont blanches et neuves .

" L'école au Brésil " ouvre une petite lucarne sur la tranchée violente qui balafre le front social. Mais le Brésl n'est pas ici réduit au seul point de vue misérabiliste. Heureusement. L'exposition s'attache à montrer les immenses progrès réalisés depuis une vingtaine d'année. Depuis l'avènement de la démocratie en 1985, le taux d'analphabétisme est en effet passé de 23 % à 9 % ! Si l'éducation en est le thème central, l'exposition offre aussi une vue générale de la société très métissée du géant sud-américain. Informations concernant démographie, architecture, religion ou cuisine (!) accompagnant le visiteur tout au long de sa promenade visuelle.

L'exposition est conçue pour répondre aux programmes du cycle III de l'école primaire et du collège ( découverte du monde, droits de l'enfant, étude du Brésil ). Elle se compose de 14 panneaux divisés en 3 principaux chapitres : contexte historique et géographique, situation des enfants et système scolaire.

Au cours de la visite commentée de l'exposition (60 mn environ), les élèves pourront appréhender une culture différente, mais aussi la condition misérable de millions d'enfants brésiliens et découvrir un système scolaire particulièrement injuste dans lequel les meilleures écoles sont réservées aux plus riches.

A voir également: des manuels scolaires en usage dans le pays, travaux d'élèves, uniformes, objets pédagogiques insolites...

Passez le curseur de la souris sur l'image pour en savoir plus...

MODE ENFANTINE ET ECOLIERE

Le Musée de l’école a décidé de concentrer ses efforts sur la collecte d’habits et d’uniformes d’écoliers afin d’améliorer la compréhension visuelle de son vaste fonds de photographies scolaires.

En effet, le noir et blanc des anciennes photos de classe masque la formidable diversité des tissus et des couleurs dont se paraient les enfants autrefois. Il semblait essentiel de dévoiler la face cachée de ces clichés afin d’en restituer toute la vérité.

Etat des collections

Près de 400 tabliers de classe, de la belle époque à l’an 2000. Des pièces rares, comme le tablier d’écolière 1895, les tabliers écossais des années pop, les éblouissantes blouses des seventies, jusqu’à la blouse de maternelle niçoise actuelle…



Des dizaines de vêtements enfantins de la vie quotidienne ; de la culotte courte traditionnelle au costume marin, en passant par une chemisette en toile de parachute des années 40 ou une délicieuse robe de fillette portée en 1918 !

Quelques clichés de mode enfantine

Musée de l'Ecole en chalonnais - 71100 Saint-Rémy - 03 85 94 76 72